mercredi, 21 octobre 2020
Accueil A propos

A propos

L’Agence pour la Réinsertion Sociale des Militaires (ARSM), dans sa mission, assiste le Ministre des Forces armées dans la conception et la mise en œuvre de la politique de réinsertion des militaires libérés, de dégagement des cadres et de lutte contre la pauvreté, notamment dans les foyers des retraités.
En amont de la réinsertion, il y a lieu de développer une politique de reconversion consistant à mener des actions de formation pour préparer les militaires en partance à la retraite à une transition réussie vers la vie civile.

  • Un environnement économique difficile des années 2000
  • Un chômage important des jeunes

Un engagement massif des jeunes avec ou sans qualification dans les armées

Et la majorité est libérée après deux années de service puis livrée à elle-même dans un contexte socio-économique particulièrement rude

A cela s’ajoute le nombre élevé de jeunes retraités lié à l’âge de départ à la retraite précoce chez les militaires du rang

Ces constats faits par les autorités ont conduit à la création de l’ARSM, comme structure destinée à la réinsertion des personnes suscitées à travers des activités génératrices de revenus

Ancrage Institutionnel & Missions générales
L’Agence pour la Réinsertion sociale des Militaires relève de la tutelle financière du Ministère de l’Économie et des Finances et technique du Ministère des Forces Armées. Elle a pour objet d’assister le Ministre des Forces armées dans la conception et la mise en œuvre de la politique :

  • De réinsertion des militaires libérés, et retraités;
  • Du dégagement des cadres;
  • De la lutte contre la pauvreté, notamment dans les foyers des retraités.

Les objectifs de l’ARSM :

  • Offrir une seconde carrière civile aux militaires retraités jeunes ou libérés du  contingent notamment dans le secteur privé
  • Accompagner les militaires libérés, retraités, dégagés et démobilisés tardifs, à devenir des opérateurs économiques

L’ARSM a pris l’option de retenir l’agriculture comme un secteur stratégique dans la politique de reconversion selon le mode d’action qui suit :

  • le renforcement du capital humain constitue un axe stratégique majeur à travers la formation qui doit déboucher sur la formation d’entités économiques formelles (GIE, SA, SARL) bancales;
  • la facilitation de l’accès à des terres agricoles, et ce à travers des pôles agricoles intégrant horticulture, grande culture, élevage;
    L’incitation de ses bénéficiaires à travers une incubation à acquérir dans les fermes pilotes et expérimentales le savoir-faire technique et managérial nécessaire pour mener des activités de production et de commercialisation agricoles.

GALERIE

PARTENAIRES